LIVRAISON SOUS 48H PARTOUT EN EUROPE

10 Août 2022

Combien de temps dure le sevrage du THC ?

De nombreuses évolutions ont été observées avec le cannabis au cours de ces dernières années. Beaucoup de pays dont la France ont rendu d’une certaine façon sa consommation possible. Le cannabis est à présent utilisé pour des fins médicales et quelque peu récréatives. Cependant, il est important de garder à l’esprit que le THC est une substance capable de causer une dépendance. Et comme toute dépendance, elle est plutôt difficile à vivre. La consommation occasionnelle peut ne plus suffire à provoquer l’effet recherché. Pour se libérer des symptômes de cette dépendance, le sevrage du THC s’impose. Découvrez dans ce contenu, le temps nécessaire pour un sevrage du THC et comment le CBD peut vous aider.

Qu’est-ce que le THC ?

Le tétrahydrocannabinol (THC) est la principale molécule active contenue dans le cannabis. Cette molécule a une action directe sur le cerveau et sur les organes du consommateur. Elle crée donc de nombreux effets comme la sensation de faim, la fatigue, l’euphorie, la gorge sèche, etc. 

Les effets psychoactifs connus sont créés par l’association de la molécule avec les récepteurs CB1. Lorsque ces deux éléments entrent en contact, ils déclenchent un processus qui impacte la motricité, la perception, l’émotion, etc.

Quels sont les effets du THC sur le consommateur ?

Le THC stimule les cellules du cerveau dans le but de libérer de la dopamine et de créer de l’euphorie. La molécule interagit aussi avec l’information traitée par la partie du cerveau en charge de la formation des souvenirs appelée hippocampe.

Après la consommation du cannabis, les effets du THC se ressentent généralement pendant 1 à 2 heures. Ce temps peut également varier en fonction du mode de consommation. A titre d’exemple, la consommation par la fumée a une action plus rapide que la consommation par infusion. Cependant, après le passage des effets du THC, la molécule reste présente dans l’organisme pendant un long moment.

La consommation du THC peut engendrer de nombreux effets. Les plus courants sont la relaxation, le soulagement d’une douleur, l’anxiété, la perte de mémoire, la tachycardie, etc. Après consommation, l’effet du THC varie d’un individu à un autre.

Quelle est la concentration du THC dans le cannabis ?

La concentration de THC dans le cannabis dépend de nombreux facteurs. Parmi ceux-ci, on retrouve la variété de la plante, la graine utilisée, la méthode de culture, et même les compétences du cannabiculteur. 

Certaines variétés de cannabis sont plus concentrées en THC que d’autres. A titre d’exemple, l’utilisation de la graine de cannabis amnesia peut vous donner un cannabis contenant jusqu'à 25% de THC. La graine B45 encore connue sous l’appellation de graine booba permet d’avoir jusqu'à 32% de THC dans le cannabis. La graine moby dick, quant à elle, permet d’avoir un cannabis qui contient 21% de THC. Les graines de cannabis féminisées ont également des taux de THC différents des graines auto florales.

Pour avoir des taux de THC élevés, certains cultivateurs ont parfois recours à des méthodes peu conventionnelles. On retrouve par exemple l’utilisation de certains types d’éclairage pour la culture indoor. D’autres préfèrent récolter le cannabis de façon précoce pour profiter d’un fort taux de THC.

La concentration de THC est alors très variable dans le cannabis. Dans la beuh, on retrouve généralement 10 à 15% de THC et 15 à 20% dans la résine. Il est tout de même important de noter que la législation française a fixé le seuil de THC à 0.3%. Les variétés qui répondent à ces normes sont donc considérées comme du chanvre légal à la culture. Elles sont également utilisées dans l’industrie de l’agroalimentaire, du bâtiment, des cosmétiques, etc.

Combien de temps le THC reste dans le corps ?

Selon American Addiction Centers, le THC du cannabis peut rester dans le corps d’un individu pendant les périodes suivantes :

  • Sang : 36 heures ;
  • Salive : 48 heures ;
  • Urine : 3 jours à un mois ;
  • Cheveux : 90 jours.

Une étude du Centre PubMed publiée en 2017 a aussi démontré qu’on pouvait avoir des traces de THC dans la sueur 14 jours après sa consommation.

En vrai, la durée pendant laquelle le THC reste dans le système d’un individu peut varier en fonction de nombreux facteurs. Le premier étant la souche de plante. En effet, chaque souche à une quantité de THC. Cela peut donc affecter la durée du séjour du THC dans le corps du consommateur.

Un autre facteur est la fréquence de consommation. Il est clair qu’un consommateur fréquent aura dans son corps du THC pour une plus longue durée. Il pourra donc être positif au test, même un mois après avoir arrêté la consommation de cannabis.

Les autres facteurs sont le style de vie, les habitudes alimentaires, le métabolisme et le pourcentage de graisse corporelle. Il est donc difficile de déterminer avec précision la durée pendant laquelle le cannabis reste dans le corps d’un individu.

Les symptômes de la dépendance au cannabis

Le sevrage suppose toujours une dépendance. En ce qui concerne le THC contenu dans le cannabis, il existe de nombreux symptômes qui peuvent témoigner d’une dépendance.

  • La perte de contrôle de la consommation du cannabis ;
  • L’échec de multiples tentatives d’arrêt de consommation ;
  • Les changements rapides d’humeur ;
  • La nervosité à l’idée d’arrêter de fumer ;
  • Le manque d’appétit après une période sans consommer du cannabis ;
  • Les palpitations cardiaques après une période sans consommer de cannabis.

Cette liste n’est évidemment pas exhaustive. Pour confirmer votre dépendance au cannabis, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé. Vous avez le choix entre votre médecin traitant et le service de conseil de Drogues Info Service de France.

Qu’est-ce que le sevrage du THC ?

Le sevrage du THC est la période au cours de laquelle une personne dépendante au THC se prive d’en consommer. Le but de cette démarche est de couper sa dépendance vis-à-vis de cette substance et de purifier son corps. Pendant cette période de sevrage, il est courant de constater des symptômes de manque.

L’arrêt brusque de la consommation de cannabis peut donc causer le syndrome de sevrage cannabique. Ces symptômes sont d’ordre physique et psychologique. Leur sévérité varie d’un individu à un autre.

Voici quelques symptômes couramment rencontrés lors de la période de sevrage :

  • L’anxiété ;
  • Les bouffées de chaleur ;
  • L’irritabilité ;
  • La perte d’appétit ;
  • Les maux d’estomac ;
  • Le dérèglement du sommeil.

La liste n’est évidemment pas exhaustive. Au terme de ce processus, vous ne ressentirez plus une envie de consommer la beuh. Vous serez ainsi détaché de cette dépendance au THC.

Combien de temps faut-il pour un sevrage du THC ?

Le sevrage du THC et les symptômes engendrés par le manque peuvent durer un long moment. En vrai, cette durée varie d’un individu à un autre. Cependant, les premiers symptômes peuvent faire surface déjà le premier jour après l’arrêt de la consommation du cannabis. La durée de ces symptômes va ensuite dépendre de la capacité de votre corps à évacuer les molécules de THC emmagasinées.

Les effets psychoactifs du THC peuvent durer en moyenne deux heures. Cependant, le THC peut rester dans le corps pendant une période significative de 30 jours ou plus.

Comment éliminer le THC de votre organisme ?

La meilleure méthode de désintoxication du THC reste le nettoyage naturel. Bien qu’elle prenne assez de temps pour être efficace, elle est de loin la plus complète des méthodes connues. Il existe à cet effet, de nombreuses méthodes naturelles de désintoxication  du THC qui peuvent être conjointement mises en pratique. Pour la plupart d’entre elles, ces méthodes sont très bénéfiques pour le corps. Leur utilisation régulière représente des habitudes saines pour le corps que vous soyez en pleine désintoxication ou pas.

Pratiquez l’abstinence

Pour se sevrer du THC, il faut arrêter toute consommation de cannabis. Que vous décidiez de la faire tout de suite ou de le faire progressivement, le sevrage ne peut avoir lieu si vous consommez toujours du cannabis. Vous devez donc mettre fin à sa consommation pour démarrer le processus du sevrage.

Pratiquez le sport

Dans l’organisme, le THC s’installe dans des cellules graisseuses. L’exercice physique permet de brûler les graisses et d’augmenter le métabolisme, accélérant ainsi la désintoxication. Il est donc recommandé de faire beaucoup de cardio et de musculation pour accélérer le processus de désintoxication dans votre corps. 

L’exercice physique permet également de booster la production d’une substance appelée « anandamide ». Il s’agit en effet d’une molécule naturelle de félicité du corps. Si vous avez déjà une fois expérimenté de « runner’s high », vous pouvez avoir une idée de la sensation euphorique que procure cette molécule. L’exercice physique facilite la baisse du THC détectable dans l’organisme tout en permettant la transition vers les endocannabinoïdes.

Consommez de l’eau

La consommation régulière d’eau permet de nettoyer l’organisme. Vous avez besoin de juste bien vous hydrater. Ne cherchez pas à dépasser une consommation normale d’eau. Cela ne permettra pas d’accélérer le processus de la désintoxication.

Consommez des aliments sains

La période de désintoxication doit être passée avec une alimentation saine. Il s’agira donc de réduire complètement votre consommation en sucre, en graisse et en sodium. Ces aliments ont la réputation d’augmenter la rétention d’eau et de ralentir le métabolisme. Ils ne feront que ralentir le processus de libération de votre organisme en cannabinoïdes. 

Préférez une alimentation saine et riche en légumes, en fruits et en viandes maigres. Les légumes verts sont aussi réputés pour augmenter le métabolisme en raison de leur forte contenance en fer et en vitamines essentielles. Ajoutez à votre alimentation des choux frisés, de l’épinard et d’autres légumes verts que vous appréciez. Cela vous permettra d’accélérer le processus d’évacuation.

Les fibres saines sont également à prendre en considération dans ce nouveau plan alimentaire. Il s’agit en général des haricots, des cacahuètes, des légumineuses, du blé complet et d’autres fibres que vous affectionnez.

Ces aliments, qui participent grandement au processus de désintoxication, ont d’autres avantages sur votre organisme. Ils permettent d’atténuer les symptômes négatifs du sevrage en régularisant votre humeur et votre sommeil.

Consommez du thé

Préférez les thés qui contiennent une dose élevée d’antioxydants. Ils participent également aux processus de désintoxication du corps du THC.

Prenez soin de votre santé mentale

La période de sevrage a tendance à causer quelques déséquilibres. En effet, parmi les effets secondaires du sevrage, on retrouve l’anxiété, la dépression, l’irritabilité, etc. Pour atteindre votre objectif, il vous faudra faire le nécessaire pour retrouver votre équilibre. De nombreuses options s’offrent à vous pour y arriver. Pour certains, l’exercice physique est la solution. Pour d’autres, il y a le yoga et la méditation.

Si vous avez du mal à gérer cette période, optez pour des séances de thérapie avec un professionnel. Surtout, soyez clément et gentil avec vous-même. Il s’agit d’une période qui n’est facile pour personne.

Prenez soin de vous

La période de sevrage au THC est parfaite pour prendre soin de vous. Abordez cette période comme des vacances de purification où vous prêtez plus d’attention à votre personne. C’est le moment d’essayer tout ce qui peut participer à votre bien-être physique et mental. Pourquoi ne pas prendre la nouvelle habitude de lire, de vous promener, de danser et de jouer d’un nouvel instrument. Vous pouvez également visiter des lieux uniques, faire du camping et visiter des amis de qualités. Vous l’aurez compris, l’objectif est de vous faire plaisir et de prioriser votre bonheur.

Le CBD pour le sevrage du THC

Une étude réalisée en 2015 sur l’utilisation de l’huile de CBD pour la dépendance au cannabis a montré des résultats satisfaisants. En effet, pour réaliser l’étude, les chercheurs ont fait appel à un patient dépendant du cannabis. Une consommation régulière de CBD lors de son sevrage a eu sur lui, des effets anti-inflammatoires, relaxants et calmants. Le CBD serait donc efficace pour accompagner les individus dans leur sevrage du THC. Il permettrait également de réduire les effets secondaires du sevrage.

D’autres études portant sur l’impact du CBD sur les addictions aux substances sont arrivées aux mêmes conclusions. Le CBD serait donc d’une grande importance pour le traitement de la dépendance au THC.

autres articles sur le cbd

Quel CBD consommer pour soulager le mal de dos ?
20 September
Quel CBD consommer pour soulager le mal de dos ?
LIRE L’ARTICLE
Sclérose en plaque : quel CBD consommer ?
19 September
Sclérose en plaque : quel CBD consommer ?
LIRE L’ARTICLE
Pourquoi le CBD ne me fait rien ?
18 September
Pourquoi le CBD ne me fait rien ?
LIRE L’ARTICLE

nous suivre sur instagram

LIVRAISON OFFERTE

DÈS 50€ D’ACHAT

LIVRAISON EN 24-48H

avec l'option Chronospost

PAIEMENT SÉCURISÉ

Sécurité par 3D Secure

CULTIVÉ EN SUISSE

Distribution France & Europe

Vous n'avez aucun article dans votre panier.