LIVRAISON SOUS 48H PARTOUT EN EUROPE

04 Août 2022

HHC : Un cannabinoïde plus dangereux que le THC ?

Ces récentes années, le cannabis est de plus en plus utilisé à diverses fins récréatives et médicinales. Cela se justifie par ses excellentes propriétés chimiques dues aux taux élevés de cannabinoïdes qu’il renferme. En la matière, les principaux cannabinoïdes qui reviennent à l’esprit sont le CBD et le THC. Pourtant, la plante se compose de plus d’une centaine d’autres cannabinoïdes qui pourraient offrir des effets bénéfiques aux consommateurs. Au nombre de ceux-ci on distingue le HHC. Quelle est cette molécule du cannabis ? Comment est-elle produite ? Le HHC aurait-il des effets similaires que le THC ? Si vous vous posez l’une ou l’autre de ces questions, vous n’avez qu’à lire cet article qui vous livre tous les secrets. 

Qu’est-ce que le HHC ?

Le HHC est un acronyme de hexahydro cannabidiol et correspond à une forme hydrogénée du THC. Cannabinoïde mineur, il se trouve naturellement dans le cannabis notamment dans la graine et le pollen, mais seulement en quelques traces. Il n’est donc pas facile de rentabiliser son extraction. 
En effet, le HHC est produit au laboratoire à partir des cannabinoïdes naturels ou d’extract CBD. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle ce composé est souvent décrit comme un cannabinoïde semi-synthétique. Il est vendu dans certaines régions de la France, des États-Unis et d’autres régions à travers le monde.
Aussi, il est vrai que cela fait seulement quelque temps que les médias s’intéressent au HHC, mais sa découverte n’est rien de récent. En réalité, le HHC a été élaboré pour la première fois aux États-Unis en 1944 par Roger Adams. Ce dernier a synthétisé le composé par un processus dit d’hydrogénation en ajoutant des molécules d’hydrogène au delta-9-THC
Après cette découverte, le HHC n’a plus fait l’objet de grande attention. Mais récemment, les fabricants de produits dérivés de cannabis ont commencé à le commercialiser comme une alternative au THC afin de diversifier leurs produits.
À ce jour, il a été découvert au moins dix isomères du HHC. Cette légère modification structurale optimise les liaisons du THC avec les deux récepteurs cannabinoïdes (CB1 et CB2) ainsi qu’avec les TRP qui sont récepteurs de la douleur. Aussi, l’hydrogénation du THC permet de renforcer sa structure moléculaire. Ainsi, il devient moins sensible à l’oxydation et à la dégradation comparativement à son cannabinoïde d’origine.

Comment produire du HHC ?

Pour obtenir une importante quantité utilisable de HHC afin de produire de l’huile de CBD ou de HHC par exemple, il faut la fabriquer au laboratoire à travers l’hydrogénation. À cet effet, un processus complexe est réalisé en utilisant un catalyseur et une pression élevée. 
Dans un premier temps, le CBD et le THC sont extraits des plants de cannabis, puis distillés et isolés. Cette technique permet d’ajouter des atomes d’hydrogène au THC. Ensuite, ces isolats sont mélangés avec de l’hydrogène sous forme de gaz. Il s'ensuit alors une rupture de la structure chimique à double liaison du THC qui est remplacée par de l’hydrogène sans affecter la puissance et les effets du cannabinoïde. On obtient ainsi une huile riche dorée appelée HCO (huile de cannabis hydrogénée). Elle est ensuite raffinée et distillée afin de la transformer en un produit utilisable. 
Pour accélérer le processus d’hydrogénation, plusieurs fabricants ont recours aux catalyseurs tels que le nickel, le zinc, le platine, l’iridium et le palladium. Ces catalyseurs permettent d’accélérer la réaction chimique entre les cannabinoïdes naturels et l’hydrogène gazeux. Il est également important de noter que l’ensemble de ce processus se déroule dans un réacteur chimique.

Quels sont les différents types de HHC ?

Après l’extraction l’HCO, on y retrouve deux variantes du HHC. Il s’agit entre autres de :

  • L’HHC 9R qui est naturellement relié aux récepteurs cannabinoïdes CB1 et CB2 ;
  • L’HHC 9S qui ne présente aucune affinité avec les récepteurs cannabinoïdes contrairement à l’HHC 9R, à cause de la singularité de sa structure chimique. 

Il est important de noter que la puissance et des effets des produits contenant du HHC varient en fonction du ratio HHC 9S et HHC 9R qu’ils renferment. En général, le HHC se retrouve dans les produits tels que les bonbons gélifiés ou les cartouches de vape, vendus dans les CBD shop. Il est librement vendu aux États-Unis en CBD boutique ou magasin en ligne, sans norme ni traçabilité ni certificat.

Quels sont les effets du HHC ?

À l’heure actuelle, les effets du HHC sur l’organisme ne sont pas encore bien connus. Il s’agit en effet de l’un des cannabinoïdes les plus récents sur le marché et il n’y a que peu de résultats définitifs à son sujet. 
Aussi, il faut noter que la plupart des informations concernant le HHC sont assez anecdotiques et stipulent que ce dernier a des effets similaires à ceux du THC. À cet effet, il est recommandé de prendre la plupart de ce que vous lisez sur le HHC avec réserve.
En réalité, il semble que le HHC produit des effets qui avoisinent ceux du 8-Delta-THC, mais avec beaucoup moins de puissance. Il faudrait alors apporter une dose importante de HHC afin d’obtenir les mêmes effets que le THC, d’autant plus que la puissance du 8-Delta-THC est inférieure à celle du 9-Delta-THC
Pour de nombreux fabricants et de vendeurs, le HHC est en liaison étroite avec les récepteurs CB1 et CB2, et cette affinité permet de produire des effets semblables à ceux retrouvés chez le THC. Au nombre de ces effets, on distingue : 

  • L’euphorie ;
  • La modification de l’humeur ;
  • La modification de la perception de la réalité ;
  • L’amélioration de l’appétit ;
  • L’augmentation du plaisir sensoriel ;
  • L’enivrement ;
  • Etc.

Par ailleurs, il faut noter qu’une consommation à dose élevée de HHC peut entraîner des effets secondaires chez le consommateur. Parmi ces effets secondaires, on peut citer : 

  • L’anxiété
  • Les vertiges 
  • La fatigue 
  • Les yeux rouges
  • L’insomnie
  • La faim
  • La léthargie
  • La bouche sèche
  • Etc.

Quelle est la puissance du HHC ?

En ce qui concerne la puissance du HHC, de nombreuses questions scientifiques restent encore sans réponse. Il est vrai qu’il affecte probablement les récepteurs cannabinoïdes. Toutefois, comparativement aux autres composés du cannabis, l’on ne connaît pas encore son dosage réel ni sa sécurité dans le cadre de sa consommation. 
Également, une multitude de sources fournissent des informations contradictoires à propos du HHC. Il est ainsi difficile d’avoir une idée précise sur la vraie puissance du HHC. Par exemple, certaines sources affirment que la puissance équivalente du hexahydro cannabinol est de 70 à 80 % de celle du 9-Delta-THC. Cela revient à déduire qu’il est 20 à 30 % de plus puissants que le 8-Delta-THC.
Par contre, d’autres sources affirment que le HHC a une puissance inférieure à celle du 8-Delta-THC. Selon ces sources, il faudrait des doses élevées pour que le HHC produise des effets similaires à ceux du THC.
L’une des potentielles raisons qui justifieraient ces différentes contractions est certainement liée aux ratios de HHC 9R et HHC 9S contenus dans les produits HHC. Il convient de rappeler que le premier est en étroite liaison avec les récepteurs CB1 et CB2 plus que le second. Ainsi, les produits ayant des concentrations élevées de HHC 9S pourraient être plus puissants que ceux à forte concentration de HHC 9S.

Quelle distinction faire entre le HHC et le THC ?

Il est vrai que la structure moléculaire du HHC se rapproche en grande partie à celle du THC. Toutefois, il existe une différence essentielle qui permet de distinguer ces deux composés : le HHC est composé d’un atome d’ester, de deux atomes de carbone en plus et d’une liaison carbone supplémentaire
De plus, les cannabinoïdes Delta-7, -8 et -10 ne sont que de légères variations du cannabinoïde Delta-9. Ces variations se remarquent surtout au niveau de l’emplacement de la double liaison dans leur structure moléculaire. Ils sont tous des THC, mais avec quelques variabilités avec le système endocannabinoïde.
Par ailleurs, le HHC n'apparaît que lorsque la double liaison du THC est rompue et substituée par l’hydrogène. Cela permet au HHC d’être naturellement plus stable que le THC. Il est alors facile de le conserver beaucoup plus longtemps. Aussi, le HHC est moins vulnérable à l’oxydation, résiste mieux aux UV et à la chaleur comparativement au THC. 

Quelle quantité de HHC prendre pour obtenir des résultats optimaux ? 

Pour tout type de substance psychoactive, la dose optimale dépend essentiellement d’une série de facteurs dont l’âge, le poids, le métabolisme, les niveaux de tolérance et même le sexe. Aussi, il n’est pas évident de connaître votre seuil de tolérance si vous n’avez jamais utilisé le HHC.
Généralement, il faudra considérer que ce cannabinoïde se retrouve entre le THC delta 8 qui est relaxant et le THC delta 9 qui est beaucoup plus psychédélique. L’une des meilleures manières de connaître la quantité optimale de HHC qui vous convient est de commencer par une dose faible. Ensuite, il faudra augmenter progressivement la dose jusqu’à obtenir la réponse optimale de votre organisme.  Pour vous aider, voici quelques exemples de dosage de Delta-8-THC :

  • Dose faible : comprise entre 10 et 20 mg 
  • Dose moyenne : de 20 à 50 mg par portion 
  • Dose importante : de 50 à 100 mg par portion


Certaines personnes sont débutantes et n’ont jamais fumé ou vapoté de la
weed CBD à forte teneur THC. Si c’est votre cas, commencer à vaper des cartouches de THC en ajoutant 5 mg à la faible dose et à la dose importante du delta-8-THC serait un bon point de départ. 
En outre, il est recommandé de commencer par des microdoses à travers la prise de très petites quantités comme 1 à 2 mg. Cela vous permet de rester à la limite de l’expérience des effets psychoactifs afin d’avoir plutôt un effet stimulant cognitif constant.
Par contre, si vous avez l’habitude de consommer le THC, vous pouvez commencer par prendre une dose de HHC similaire ou légèrement supérieure à votre dose habituelle. Pour rappel, la connaissance de votre seuil de tolérance est très importante dans la détermination de votre dose optimale de consommation.

Le HHC est-il légal ?

La plupart des fabricants considèrent souvent le HHC comme une alternative légale au THC. Selon ces derniers, ce cannabinoïde est naturellement présent dans la fleur CBD bio, le pollen du cannabis et les graines de chanvre. Cela voudra donc signifier que le HHC est une extraction naturelle issue du cannabis.
Cependant, du point de vue juridique, la situation semble être plus compliquée qu’il n’y paraît. Par exemple, en France et dans l’Union européenne en général, le HHC n’a pas été encore déclaré comme produit stupéfiant. Aussi, aucune loi n’interdit la commercialisation du HHC. De même, aucune loi n’autorise encore sa vente ou sa consommation contrairement au CBD en France dont les produits sont légalement vendus dans les CBD shop
De plus, il est possible que la loi soumette le HHC au même cadre législatif que le THC, d’autant plus que ces deux composés ont des traits de similarités.
Par ailleurs, aux États-Unis, certains considèrent le HHC comme un analogue du THC et d’autres pensent qu’il est soumis à la loi fédérale liée aux analogues. 

Durant les dernières élections présidentielles en France, le cannabis et le CBD a été souvent au cœur des débats politiques. Découvrez dans cet article ce que pensent nos élus et candidats

Le HHC apparaît-il dans un test de dépistage de drogue ?

Plusieurs fabricants affirment que le HHC pourrait ne pas apparaître dans un test de dépistage de drogues. Toutefois, des recherches continuent d’être menées et les résultats ne sont pas encore définitifs. Il est alors recommandé à toute personne qui aura à passer un test de dépistage de drogues dans un futur proche de ne pas faire usage de produits HHC. 
En effet, une fois qu’un produit concentré CBD entre dans notre corps, il est traité par le foie et est ensuite transformé en un métabolite. En règle générale, les tests de dépistage détectent souvent les métabolites produits par des substances spécifiques. Par exemple, le métabolite qui permet de prouver la consommation de THC est le 11-hydroxy-THC
Ce métabolite peut être détecté en cas d’utilisation de n’importe quelle variante connue de Delta. Cependant, il existe certaines preuves qui attestent que le HHC ne se métabolise pas en 11-hydroxy-THC. Il ne devrait donc pas ressortir lors des tests de dépistage de stupéfiants. Mais il faudrait rappeler que cela n’a pas encore été bien étudié.

autres articles sur le cbd

Quel CBD consommer pour soulager le mal de dos ?
20 September
Quel CBD consommer pour soulager le mal de dos ?
LIRE L’ARTICLE
Sclérose en plaque : quel CBD consommer ?
19 September
Sclérose en plaque : quel CBD consommer ?
LIRE L’ARTICLE
Pourquoi le CBD ne me fait rien ?
18 September
Pourquoi le CBD ne me fait rien ?
LIRE L’ARTICLE

nous suivre sur instagram

LIVRAISON OFFERTE

DÈS 50€ D’ACHAT

LIVRAISON EN 24-48H

avec l'option Chronospost

PAIEMENT SÉCURISÉ

Sécurité par 3D Secure

CULTIVÉ EN SUISSE

Distribution France & Europe

Vous n'avez aucun article dans votre panier.