LIVRAISON SOUS 48H PARTOUT EN EUROPE

27 Août 2022

Pouvez-vous avoir une réaction allergique au CBD ?

Les allergies sont des phénomènes qu’on ne peut pas contrôler en présence des allergènes. Ces allergènes sont diversifiés. De nombreuses espèces végétales créent une intolérance chez certaines personnes. Le CBD contenu dans le chanvre est-il également source d’allergie ? C’est une question dont la solution est dans cet article.

Qu’est-ce qu’une allergie ?

L’allergie est une réaction du système immunitaire de l’organisme par rapport à une substance déterminée. Il ne s’agit pas nécessairement d’une substance offensive à l’organisme. Cette allergie peut survenir de la respiration, de l’inhalation et aussi de la consommation de cette substance. Bien que n’étant pas une substance offensive pour l’organisme, cette dernière ne la considère pas ainsi. Il s’en suit donc la nécessité de s’en débarrasser. L’organisme met donc en mouvement un processus d’élimination. Ce système de défense mis en place par l’organisme peut se manifester aussi bien par des réactions en rapport avec la peau, le nez, les yeux, etc. 

Les éléments face auxquels l’organisme développe de telles réactions sont appelés les allergènes. Ces allergènes sont divers et peuvent varier d’une personne à une autre. Ainsi, face aux graminées, au pollen, à la poussière ou encore face aux acariens l’organisme peut développer de telles réactions. Tous les organismes ne sont pas sensibles aux mêmes allergènes. Chaque personne réagira différemment face aux allergènes de son corps. Aussi la réaction varie d’un organisme à un autre. Ces manifestations allergiques sont diverses.Il convient de préciser que les symptômes allergiques sont pour la plupart sans danger pour l’homme, mais dans des situations déterminées, ces symptômes peuvent constituer de véritables dangers. Comme symptôme allergique, on peut citer : 

  • La prise de volume des lèvres ;
  • L’augmentation du volume de la gorge ;
  • Les éternuements ;
  • L’écoulement nasal ;
  • L’urticaire ;
  • L’eczéma ;
  • Etc.

À ces symptômes, nous pouvons ajouter les problèmes respiratoires, dont l’asthme. Il y a également les problèmes liés à la digestion. Comme la constipation et la diarrhée. La tension artérielle peut également baisser en cas d’allergie. La diversité de ces différents symptômes permet de dégager plusieurs types d’allergies. 

Quelles sont les différentes catégories d’allergies ? 

Il existe plusieurs catégories d’allergies. 

Les allergies cutanées

Ces allergies surviennent généralement lorsque l’allergène est en contact avec la peau. Ces allergies se manifestent généralement par des problèmes de peau. Il s’agit des problèmes tels que l’urticaire ou encore l’eczéma. Mais l’allergie cutanée peut également se déclencher lorsque l’allergène a été ingéré. 

L’allergie alimentaire 

Il s’agit d’une allergie assez fréquente. On la rencontre chez plusieurs personnes. Mais cette allergie est beaucoup plus fréquente chez les enfants à bas âge. En effet, les enfants peuvent présenter une intolérance à certains aliments. Comme exemple, certains enfants peuvent développer des allergies à la consommation du beurre de cacao. D’autres enfants sont intolérants au lait de vache. Mais dans la plupart des cas, ce sont des allergies qui disparaissent avec le temps. Mais tel n’est pas le cas de toutes les intolérances chez les enfants. Lorsqu’on prend par exemple l’intolérance au gluten, elle suit l’enfant durant toute son existence. Par ailleurs, il faut préciser que les gens ont plus de facilité à développer des allergies face à certains aliments en raison de leur pouvoir allergique élevé. Il s’agit d’aliments comme les fruits de mer, les œufs, les arachides, etc. 

L’allergie saisonnière

C’est une allergie qui est liée à l’arrivée d’une saison. Elle intervient de façon périodique. On observe cette allergie souvent au printemps. Les personnes qui souffrent de cette allergie présentent de l’asthme ou encore une rhinite

Les allergies liées aux produits médicamenteux

Comme l’indique le nom, l’allergie médicamenteuse survient après la consommation de certains médicaments. C’est une allergie qui peut se manifester de diverses manières. La manifestation peut être cutanée. Elle peut également être digestive. L’intéressé peut présenter un choc anaphylactique. Il est recommandé de tenir informer votre médecin de l’effet ressenti à la prise d’un médicament. Ainsi, il pourra faire la prescription d’un autre médicament que vous pourrez consommer sans ressentir des effets quelconque.

  • L’allergie des piqûres d’insectes 

Ces réactions allergiques ne sont pas à négliger. Elles peuvent se révéler suffisamment graves. Dans certains cas, une prise en charge est nécessaire pour éviter le pire. 

  • Les allergies perannuelles

Si vous êtes allergique aux poils de chat alors vous manifestez une allergique perannuelle. Cette allergie se développe également lorsqu’on respire les allergènes qui se trouvent dans l’air. C’est également le cas lorsqu’on est en présence des acariens. 

Comment lutter contre les allergies ?

Plusieurs moyens permettent de traiter les allergies. Le premier moyen est de prendre les antihistaminiques. Il s’agit du moyen le plus courant. Ce sont des médicaments destinés à soulager contre les symptômes des allergies. Ces comprimés sont vendus dans les pharmacies. Il est possible de s’en procurer avec une ordonnance d’un médecin. Il est également possible d’en prendre sans ordonnance. Mais ces médicaments sont moins recommandés en cas d’eczéma. Dans ce genre de situation, c’est plutôt les corticoïdes qui sont recommandés. Il est également possible d’utiliser les collyres antiallergiques. Il revient au médecin de déterminer le médicament le plus adapté à la situation. Par ailleurs, l’utilisation des antihistaminiques entraîne certaines conséquences secondaires. Il s’agit des conséquences comme la confusion mentale, la diminution du rythme d’urine, la sécheresse buccale bien d’autres effets secondaires. La méthode préventive est également l’un des moyens permettant de lutter contre les allergies. Ici, il s’agit de se débarrasser de l’allergène. Mais c’est une méthode qui n’est fiable que pour les allergènes auxquels on a accès. Il s’agit par exemple des allergènes alimentaires. Mais ce n’est pas possible de se débarrasser des allergènes saisonniers. C’est donc une méthode dont l’efficacité dépend du type d’allergie en présence. 

Par ailleurs, il est également possible de procéder à la désensibilisation de l’organisme. Il s’agit d’une technique qui vise à habituer le corps à la présence de l’allergène. C’est une opération qui se déroule progressivement. L’objectif est que le corps ne prenne plus l’allergène comme une menace. Mais c’est une méthode qui peut permettre de ne plus avoir des réactions allergiques pendant environ deux ans. Mais elle ne fait pas l’unanimité. Certaines personnes ne sont pas pour l’utilisation de cette technique tandis que pour d’autres personnes c’est une méthode dont il faut tirer profit. 

Peut-on être allergique au CBD ? 

La consommation du CBD ne provoque pas d’allergie. Même les effets secondaires liés à la consommation de la molécule sont minimes et passent peu de temps après. Ces effets secondaires interviennent d’ailleurs lorsque le dosage en CBD est exagéré. Mais il est rare d’observer un surdosage lors de la consommation de CBD. En effet, la dose à partir de laquelle le CBD peut être considéré comme surdosé est très élevée. Il est difficile d’atteindre cette dose de façon non intentionnée. 

Mais lorsqu’on consomme les autres produits à base de CBD tel que l’huile de CBD, il est possible de faire une allergie aux autres composantes que contient l’huile de CBD. Mais cela ne risque pas d’arriver lorsque vous consommez de l’isolat de CBD.

L’allergie au pollen 

Certaines huiles de CBD sont des huiles à spectre complet. Cela signifie qu’elles sont fabriquées avec la plante complète de chanvre. Ce mode de fabrication peut favoriser la présence du pollen dans le produit à base de CBD. Ce pollen peut donc entraîner des allergies. Malgré toutes les dispositions, une petite partie du pollen demeure dans l’huile CBD obtenue finalement.

Par ailleurs, le pollen provient normalement de la plante mâle. Mais le CBD est extrait de la plante femelle. Normalement, il ne devrait pas y avoir de présence de pollen dans la plante. Ce n’est qu’en cas de pollinisation croisée qu’on peut remarquer le pollen dans l’huile de CBD.

Cette technique d’agriculture n’est faite qu’en agriculture extérieure. Ce n’est pas possible en agriculture d’intérieur ou en agriculture sous serre. Ainsi, lorsque le CBD est produit à partir d’une agriculture en intérieur, le risque d’allergie est donc de zéro. 

Allergie au THC

Les substances à base de CBD contiennent également d’autres cannabinoïdes. Le THC est celui dont on parle le plus en raison des effets néfastes liés à sa consommation. À cet effet, plusieurs normes réglementent son utilisation. Ainsi, la législation interdit de faire usage des produits à base de CBD contenant un taux plus élevé que 0,3 %. 

Si l’on peut avancer que le CBD n'entraîne pas des réactions allergiques, tel n’est pas le cas du cannabis. En effet, il faut remonter en 1971 pour avoir les premières manifestations allergiques liées à l’utilisation du cannabis. Ainsi, on peut affirmer que le cannabis renferme des allergènes. Toutefois, il n’existe pas de nombreuses études qui confirment cette théorie. 

Mais en ce qui concerne le THC lui-même, il n’existe pas vraiment des cas qui confirment la présence des réactions allergiques liées à sa consommation. Mais la possibilité d’une allergie au THC n’est pas à éliminer. Certaines recherches ont permis de comprendre que les allergènes contenus dans le chanvre se trouvent dans la fumée. Ces allergènes se retrouvent également dans le pollen et dans la plante elle-même. 

Le syndrome cannabis-fruit légume 

Les études ont prouvé que les allergènes qui se trouvent dans le chanvre ont une configuration chimique semblable à celle de certains fruits et légumes. Ce phénomène peut aboutir à un risque d’allergie croisée entre certains fruits et légumes. En effet, les recherches ont permis de découvrir qu’il y a des protéines de transfert qui sont présentes aussi bien dans le cannabis que dans certains fruits et légumes. Le rôle de ces protéines est de s’occuper de la circulation des acides gras dans le corps entier. Dans le cannabis se trouve donc la LTP « Can S 3 ». Lorsqu’elle rencontre d’autres LTP qui ont une structure semblable, cela peut entraîner une allergie. C’est donc un risque qui est encouru lorsqu’on consomme le cannabis au même moment que les espèces suivantes 

  • la pomme ;
  • la châtaigne ;
  •  la noisette ;
  • la tomate ;
  • la cerise ;
  • Etc. 

En dehors du syndrome du cannabis-fruit légume, il existe certains facteurs qui peuvent accentuer les allergies au cannabis.
Il s’agit des cofacteurs. En effet, lorsqu’une personne ne présente pas des allergies sévères, certains comportements peuvent relever ces allergies. Il s’agit de la prise d’alcool. Quelques fois, le sport associé à la consommation du cannabis peut également accentuer les symptômes d’allergie. Pour les femmes. Par ailleurs, les périodes menstruelles peuvent également amplifier les allergies. On y ajoute également la consommation des anti-inflammatoires non stéroïdes.

Les effets secondaires liés à la prise du CBD 

En cas de surdosage lié au CBD, il est possible de ressentir certains effets secondaires. Ces effets secondaires varient d’un utilisateur à un autre. Certains utilisateurs peuvent ressentir une sécheresse de la bouche. Pour faire passer cette sensation, il suffit de boire suffisamment d’eau. Par ailleurs, la consommation du CBD peut également entraîner la somnolence. Dans certaines situations, cette sensation n’est pas perçue comme un effet secondaire. La consommation du CBD entraîne également dans certaines situations des troubles digestifs. Il est aussi possible d’avoir la nausée après la consommation d’un produit comportant du CBD

Que faut-il retenir ? 

Le CBD n’est pas lui-même source d’allergie. Mais la consommation d'huile de CBD peut quand même entraîner une allergie. Cette allergie provient des éléments contenus dans l’huile de CBD. Il s’agit principalement du pollen de la plante de cannabis. C’est l’élément auquel il est attribué les allergies liées au CBD. 

Mais le type d’agriculture utilisé détermine également la présence ou non du pollen dans le produit à base de CBD. Une agriculture réalisée en intérieur vous donne plus de chance de consommer un produit sans allergène. Il est donc recommandé de faire attention au produit que vous achetez. Avec les produits de qualité, vous avez plus de chance de ne pas avoir d' allergies. Vérifiez également la composition de vos produits à base de CBD avant de procéder à votre achat.

autres articles sur le cbd

Pourquoi l’huile de CBD bon marché n’en vaut pas la peine
21 October
Pourquoi l’huile de CBD bon marché n’en vaut pas la peine
LIRE L’ARTICLE
Voler avec du CBD : pouvez-vous l’emporter en avion ?
20 October
Voler avec du CBD : pouvez-vous l’emporter en avion ?
LIRE L’ARTICLE
Comment commencer à consommer du CBD ?
19 October
Comment commencer à consommer du CBD ?
LIRE L’ARTICLE

nous suivre sur instagram

LIVRAISON OFFERTE

DÈS 50€ D’ACHAT

LIVRAISON EN 24-48H

avec l'option Chronospost

PAIEMENT SÉCURISÉ

Sécurité par 3D Secure

CULTIVÉ EN SUISSE

Distribution France & Europe

Vous n'avez aucun article dans votre panier.